Casino lance un étiquetage sur le bien-être animal

Les Echos | 06/12/2018

Associé à trois ONG, le distributeur propose un étiquetage pour des produits de volaille en se basant sur 230 critères, dont le transport, les soins ou encore la méthode d’abatage. Après les produits bio et végétariens, la condition animale devient un enjeu pour les grandes enseignes de distribution. Le groupe Casino a annoncé mercredi se lancer dans l’étiquetage sur le bien-être animal, en partenariat avec 3 ONG indépendantes spécialisées sur le sujet : le Compassion in World Farming France (CIWF), la Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA) et l’Oeuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs (OABA)

Les premiers étiquetages sont annoncés pour le 10 décembre dans les magasins Géant et supermarchés Casino et concerneront dans un premier temps les poulets de la gamme « Terre et saveurs » du distributeur, qui sont déjà label rouge.
Concrètement, le consommateur verra sur ces produits une étiquette verte indiquant une note allant de A à D – le A, en vert foncé indiquant un niveau « supérieur » de bien-être animal, et le D, en blanc, un niveau « standard » correspondant aux normes européennes. « Cet étiquetage va permettre d’encourager les consommateurs à privilégier des achats plus respectueux du bien-être animal et de valoriser le travail des éleveurs engagés sur le sujet », se réjouit Amélie Legrand, du CIWF France.

[…]

Lire l’intégralité de l’article


Le photographe Sebastião Salgado reboise 700 hectares de forêt au Brésil

06/12/18 | Positivr

Depuis 20 ans, avec sa compagne, le célèbre photographe redonne vie à la forêt de son enfance. Un projet magique et fou.

Parce qu’il ne voulait pas rester immobile face au drame de la déforestation qui saccage la planète en général et son pays en particulier, le célèbre photographe Sebastião Salgado s’est lancé dans un projet magnifique et fou. Grâce à lui, 700 hectares de forêt ont pu être reboisés ! Explications : Il y a une vingtaine d’années, avec sa compagne, Sebastião Salgado a décidé, comme le souligne France Inter, de replanter la forêt de son enfance. Située à 600km au nord de Rio, celle-ci avait été ravagée par la déforestation. Il a donc fallu lui redonner son allure d’origine en y replantant des arbres. Ainsi naissait l’Institut Terra, en charge de cette mission.

En vingt ans, 300 espèces de plantes ont été réintroduites et 2 500 000 arbres ont été replantés, couvrant 95% d’un parc de 700 hectares. De plus, l’institut Terra veille sur 300 000 sources d’eau !

[…]

Lire l’intégralité de l’article