SODEXO renforce sa présence au Brésil

13/11/18 | Capital

Sodexo a pris une participation majoritaire dans Pronep, spécialiste des services d`aide à domicile au Brésil, pour un montant qui n’a pas été dévoilé. Le groupe explique ainsi renforcer significativement sa présence internationale sur un marché brésilien en pleine croissance. La transaction devrait être finalisée fin novembre 2018.
Fondée par le médecin Josier Marques Vilar, Pronep est un pionnier du secteur des solutions d`aide à domicile. Forte de plus de 30 années d`expérience sur le marché brésilien, la société possède des bureaux à Rio de Janeiro, São Paulo et Vitória, et propose des services spécialisés à plus de 1000 seniors.

Le développement de Sodexo sur le marché brésilien des solutions d`aide à domicile vise à améliorer la qualité de vie de l`une des plus importantes et progressivement vieillissantes populations au monde.
 » D`ici 2050, le Brésil occupera le quatrième rang mondial par sa population âgée, derrière la Chine, l`Inde et les Etats-Unis « , peut-on lire dans le communiqué. Cette alliance est une opportunité pour développer l`aide à domicile sur un marché mal desservi, conclut Sodexo.

[…]

Lire l’intégralité de l’article


Le cabinet d’avocats UGGC s’implante au Brésil

Les Echos | 14/11/2018

Après l’Afrique, avec Casablanca, l’Asie, avec Shanghai, le cabinet parisien s’ouvre un nouveau continent, l’Amérique Latine. Une quinzaine d’avocats à São Paulo et Belo Horizonte constitue l’équipe d’UGGC au Brésil.

L’affaire n’a rien à voir avec l’élection récente de Jair Bolsonaro à la présidence de la République du Brésil. L’annonce par le cabinet d’avocats d’affaires UGGC de son implantation dans cet immense pays procède à la fois d’une opportunité et d’une visée stratégique.
La première tient au départ à la retraite de l’avocat brésilien du groupe agroalimentaire français Savencia (ex-Bongrain), raconte Jean-Jacques Uetwiller, fondateur d’UGGC en 1993. Et comme un cadeau pour le 25e anniversaire du cabinet parisien, son client historique l’a choisi pour suivre ses dossiers au Brésil. Du coup, l’équipe d’une quinzaine d’avocats à São Paulo et Belo Horizonte rejoignent la bannière d’UGGC.

La dimension stratégique du mouvement, c’est l’entrée d’UGGC sur le marché latino-américain, confortant son développement international. Celui-ci a démarré, si l’on ne retient pas l’ouverture très tôt d’un bureau à Bruxelles, en 2000 au Maroc. UGGC était alors le seul cabinet français, avec Gide, à être présent à Casablanca, la capitale économique du Royaume. « Il s’agissait d’accompagner nos clients français, comme Essilor par exemple, mais aussi de répondre à un vrai besoin de droit au Maroc », explique l’associé-fondateur.

[…]

Lire l’intégralité de l’article


Carrefour Brésil acquiert le site e-midia

14/11/18 | Boursier.com

Carrefour Comércio e Indústria a annoncé l’acquisition de e-Midia, un portail brésilien communautaire. E-Midia propose près de 100.000 recettes et affiche une fréquentation mensuelle de 2,4 millions de visiteurs via les sites Cyber Cook, Vila Mulher et Mais Equilíbrio. L’acquisition de ce représentant de la foodtech brésilienne vise à intégrer dans les recettes du portail une option pour acheter les ingrédients directement sur la plateforme e-commerce de Carrefour Brésil afin d’enrichir l’expérience client. A travers cette transaction, Carrefour Brésil explique réaffirmer son engagement en matière de transformation digitale et de transition alimentaire en proposant des produits sains et de qualité dans la lignée de la stratégie globale du Groupe.

[…]

Lire l’intégralité de l’article


Voltalia signe un contrat de long terme au Brésil

14/11/18 | Boursier

Pour la vente d’électricité à BRF, un géant de l’agroalimentaire

Voltalia annonce ce mercredi avoir signé un contrat privé de vente d’électricité avec BRF, l’un des leaders mondiaux de l’agroalimentaire avec 100.000 employés dans 140 pays. Ce nouveau contrat va accroître la taille du projet éolien VSM 2 de Voltalia, qui passera de 64 MW à 128 MW. Le cumul des revenus futurs sécurisés par des contrats long-terme excède désormais 4 milliards d’euros.
Le groupe français précise que ce succès commercial avec BRF est aussi le premier contrat long-terme de vente d’électricité signé avec un client privé sur le marché libre. Il porte la puissance installée attendue en opération à 1.040 MW à fin 2020 pour le groupe.

Fort de sa stratégie concentrée sur les marchés non subventionnés, Voltalia a signé depuis 2014 de nombreux contrats court- et moyen-terme de vente d’électricité, afin de vendre à un prix élevé l’électricité produite entre la mise en service accélérée des centrales et le début des contrats long-terme de vente d’électricité. Ces contrats privés reflétaient la création de valeur réalisée grâce au savoir-faire technique du Groupe pour accélérer la construction de centrales électriques.

Comme pour la plupart des projets de Voltalia au Brésil, la construction des 64 MW sera accélérée. Les turbines devraient être mises en service progressivement courant 2020, produisant une électricité qui sera vendue sur le marché libre avant le début du contrat avec BRF en janvier 2021.

[…]

Lire l’intégralité de l’article