La base d’Alcantara, atout du Brésil pour l’exploration spatiale

Par AFP le 19 mars 2019

La base d’Alcantara, qui a fait l’objet d’un accord lundi entre les Etats-Unis et le Brésil, porte depuis des décennies les espoirs du pays sud-américain en matière d’exploration spatiale, même si aucun satellite n’a jusque-là été mis en orbite.

L’accord de coopération technologique passé avec Washington pour l’utilisation de la base par les Etats-Unis va permettre au Brésil de faire son entrée sur le marché des lancements de satellites qui, en 2017, a généré trois milliards de dollars, selon les chiffres de l’Administration fédérale américaine de l’aviation.

La base de 620 km2, dans l’Etat du Maranhao (nord), est idéalement située en raison de sa proximité de la ligne de l’équateur qui permet de réaliser des économies de combustible de l’ordre de 30% pour les lancements et d’embarquer des charges plus lourdes.

[…]

Voir l’intégralité de l’article

Virgin Atlantic part au Brésil

Publié le 21 mars 2019 par AirJournal

La compagnie aérienne Virgin Atlantic (partenaire d’Air France, avec qui elle partage ses codes) lancera l’année prochaine une nouvelle liaison entre Londres et Sao Paulo, sa première vers l’Amérique du Sud.

A partir de l’année prochaine sans plus de précision, la compagnie privée britannique proposera un vol quotidien entre sa base à Londres-Heathrow et l’aéroport de Sao Paulo-Guarulhos, opéré en Boeing 787-9 Dreamliner pouvant accueillir 31 passagers en classe Affaires, 25 en Premium et 198 en Economie. Pas de détail sur les horaires, les ventes ne devant pas être lancées avant « plus tard cette année », mais Virgin Atlantic sera en concurrence sur ce vol de 11h55 avec British Airways et LATAM Airlines Brasil.

Le nouveau service « vise à tirer parti de l’économie brésilienne en forte croissance, qui bénéficie d’une demande transatlantique toute l’année », précise la compagnie aérienne dans un communiqué. São Paulo est la capitale commerciale du Brésil et l’une des 20 plus grandes villes économiques du monde ; c’est aussi la plus grande ville des Amériques (après New York) où les multinationales ont des bureaux, ce qui fournit une plate-forme à Virgin Atlantic pour élargir son offre aux entreprises clientes existantes. L’industrie du tourisme en plein essor complète le marché lucratif des entreprises – et Virgin Holidays envisage de lancer pour la première fois une offre complète de produits au Brésil. « Les spectaculaires chutes d’Iguaçu et la forêt amazonienne sont facilement accessibles depuis São Paulo.

[…]

Voir l’intégralité de l’article

Quatre Français dont un Varois ont un projet fou: construire une ville au Brésil

15/03/2019 | Nice Matin

Jean Nouvel et Alexandre Allard, ce jeudi au Mipim, ont présenté un projet auquel participent aussi Rudy Ricciotti et Philippe Starck: une ville nouvelle, au cœur de Sao Paulo. Photo Patrice Lapoirie

Jean Nouvel, Rudy Ricciotti et Philippe Starck érigent une ville au Brésil. Autour d’Alexandre Allard, entrepreneur peu commun venu présenter son projet au salon mondial de l’immobilier, à Cannes.

C’est un pari, une aventure. Aventure urbaine, économique et d’abord architecturale dont l’ampleur donne le vertige.

À Paris, place de la Concorde, Alexandre Allard a échoué à réinventer l’Hôtel de la Marine pour lequel il avait sacrifié le Royal Monceau, revendu après une mémorable “demolition party” et une réinterprétation tout aussi remarquée par le designer Philippe Stark.

Échaudé mais non pas abattu, il s’est envolé pour les antipodes. Cap sur le Brésil où, pour un budget colossal de 500 millions d’euros, un hôpital désaffecté de Sao Paulo, à l’agonie depuis vingt ans, se mue aujourd’hui en un gigantesque chantier, l’un des plus ambitieux du pays.…

[…]

Voir l’intégralité de l’article

L’Aena, l’aéroport de Zurich et un consortium brésilien remportent les enchères des aéroports au Brésil

Publié 15/03/2019 | JournalAviation

Les gestionnaires d’aéroports Aena (Espagne), l’aéroport de Zurich et un consortium brésilien ont remporté vendredi les enchères des concessions de douze aéroports au Brésil, où le nouveau gouvernement a lancé son programme de privatisations, ont annoncé les autorités boursières.

Les aéroports avaient été répartis en trois lots. Les offres pour les douze terminaux ont totalisé 2,37 milliards de réais (549 millions d’euros), plus de dix fois la mise minimum pour ce premier test de la politique ultra-libérale du gouvernement de Jair Bolsonaro.

C’est Aena, numéro un mondial de la gestion d’aéroports, qui a remporté de haute lutte la gestion pour 30 ans de six terminaux dans le nord-est, le lot le plus convoité.

Les six aéroports, dont celui de Recife, ont eu en 2018 un total de 13,7 millions de passagers, soit 6,5% de la fréquentation totale des aéroports du Brésil, a précisé Aena dans un communiqué.

Le montant de la concession a atteint 1,9 milliard de reais brésiliens, soit environ 500 millions de dollars, après une augmentation de 1.010% par rapport à la mise initiale demandée.

Le consortium brésilien Aeroeste a obtenu la concession de quatre aéroports dans le centre-ouest pour 40 millions de réais, soit 4.729% de plus que la mise initiale demandée.

[…]

Voir l’intégralité de l’article