CLPN Session du 15 juin 2018

15-06-2018 09:00 - 15:00

Communiqué de presse – Un grand succès pour la première session de certification de la langue portugaise pour les affaires (CLPN)

La première session de «Certification de la langue portugaise pour les affaires» (CLPN) a été un franc succès. L’examen s’est déroulé le 15 juin 2018, avec l’épreuve écrite dans la matinée et les oraux en début d’après-midi.

Le profil des cinq candidats était varié: des étudiants mais aussi des cadres, avocats et chefs d’entreprise ont participé à ce premier test linguistique, ouvert à tous. Le seul critère d’évaluation est le développement d’activités professionnelles dans un environnement franco-brésilien et de pouvoir attester de compétences en portugais du Brésil.

La notation s’est fondée sur le «Cadre européen de référence pour les langues» (CECRL), allant de A1 à C2, et parmi nos candidats, trois ont obtenu la note maximale de C2. Cette approche de l’évaluation est très reconnue par les entreprises européennes qui veulent mesurer la qualification en langue de leurs collaborateurs, selon la méthodologie du CECRL, approuvée dans le monde entier.

La prochaine édition de la CLPN se tiendra en janvier 2019, les écoles de langue partenaires de la Chambre de commerce du Brésil en France sont habilités à fournir une formation adéquate à la réussite de l’examen: Coati Langues et Progressio. Les inscriptions à la prochaine session seront ouvertes sur le site de la CCBF: www.ccbf.fr.

Related upcoming events

  • 17-06-2024 06:31 - 17-06-2024 06:31

    BRASILTECH - Enjeux et perspectives de l'économie numérique au Brésil

    Lundi 24 février 2020 à 17h30, Salle Villa-Lobos - 34 Cours Albert 1er 75008 Paris

    Résumé de la conférence

     

    La CCBF, en partenariat avec le CERALE, a organisé lundi 24 février un après-midi spécial consacré au monde du numérique au Brésil. Plus de 60 participants ont assisté aux présentations qui ont eu lieu dans la salle Villa-Lobos à l’Ambassade du Brésil en France.

    Fred Donier, Fondateur et Dirigeant de la Société Crescendo, a fait un bilan sur le panorama actuel de l'économie numérique au Brésil. Voici quelques points à souligner :

    • Le Brésil est nominalement le 9ème investisseur mondial en innovation (41 mds US$);
    • L´économie numérique brésilienne se développe de façon dynamique et vibrante (97% de la population brésilienne est connectée à son téléphone portable, 71% est utilisateur d’internet et 66% est utilisateur actif de médias sociaux);
    • 4 ème producteur mondial d´applicatifs;
    • 6 milliiards d´applicatifs download par an (4ème mondial);
    • Le Brésil a été le 3ème producteur mondial de licornes en 2019 à égalité avec l´Allemagne, derrière les US et la Chine;
    • Un univers de 13.000 startups au Brésil selon l´ABStartup.

     

    1. Donier, avec l´expérience de sa société Crescendo, a signalé que la transformation digitale au Brésil est en pleine effervescence avec des forces bien identifiés, comme par exemple:
    • La culture de progrès ;
    • L´ouverture aux initiatives numériques ;
    • La capacité de networking et de mobilisation de l´intelligence collective ;
    • La taille des douleurs à traiter et des opportunités business.

     

    Il a appris que, pour les corporates, la transformation des grandes et moyennes entreprises n´est pas que digitale, elle est systémique. Elle doit être multidimensionnelle :  stratégique, culturelle, organisationnelle, process et digitale.

    Cyrille REBOUL, jeune entrepreneur, nous a parlé de la création en 2012 de WEBEDIA au Brésil, dont il a été le fondateur et le PDG pendant 6 ans. WEBEDIA est une multinationale de contenu numérique qui contrôle, entre autres, les verticales TudoGostoso, AdoroCinema, IGN et Minha Vida, sans compter la plus grande agence d'influenceurs au Brésil, Digital Stars.

    Comme leçons, il nous a dit que :

    « pour croître de manière exponentielle au Brésil, il faut arriver à jouer avec les paramètres effet d’échelle, pouvoir d’achat et coût d’opération » et « il n’est pas indispensable de disrupter une industrie pour connaître une croissance exponentielle au Brésil ».

    « Il y a (encore) de nombreux secteurs où une exécution de haut niveau, ancrée dans la réalité Brésilienne, peut suffire. »

    Charles Henry Chenut, avocat associé du cabinet brésilien Chenut, Oliveira, Santiago, conseiller du commerce extérieur de la France, grâce à son expertise juridique et à sa grande connaissance du Brésil, a parlé de la loi brésilienne qui s'est adaptée à la création de startups au Brésil, et également les programmes d'incitation développés par le BNDES - Banque nationale de développement et SEBRAE - Service brésilien d'appui aux micros et petites entreprises.

    Ces projets montrent l'engagement du gouvernement brésilien en soutenir le développement des startups.

    Juliana GUIGUET, Déléguée commerciale à Ambassade du Brésil en France, a complété le discours du Maître Charles Henry Chenut présentant le Programme de Diplomatie de l’Innovation (PDI), créé par le gouvernement Brésilien en 2017, ayant comme l'un de ses principes promouvoir la "marque Brésil“ comme pays producteur de connaissances, de produits et de services, capable d'être une référence mondiale dans certaines technologies.

    Comme actions du programme :

    • identifier des partenariats stratégiques et attirer des investissements - startup investor’s visa
    • aider à la mobilisation de la diaspora scientifique brésilienne à l'étranger
    • promouvoir la collaboration entre les parcs technologiques et les environnements d'innovation brésiliens et étrangers
    • accompagner l'internationalisation des startups

     

    Au cours des dernières années, d’importantes initiatives pour la promotion réciproque des startups brésiliennes et françaises, grands projets de transfert technologique et partenariats scientifiques ont vu le jour.

    A souligner,

    • décembre 2017, une mission à Paris a été programmée pour 14 startups brésiliennes, dans le cadre de « Startout Cycle France» dans le but de prospecter des clients et des investisseurs, et de créer des passerelles avec les environnements ;
    • Mai 2019: 1ère participation brésilienne au Salon Vivatechnology (Pavillon Brésil), avec présence de 6 “startups” de base technologique brésilienne.
    • Septembre 2019: Mission ANPROTEC en France 16 membres de l’Association nationale des entités de promotion des entreprises innovantes (ANPROTEC) afin de Mieux connaître l'expérience française en matière d'innovation et explorer les possibilités de partenariats et de collaboration entre les acteurs des deux pays.
    • 2020: 2ème participation brésilienne au Salon Vivatechnology - Pavillon Brésil avec présence de 7 startups brésiliennes - Co-pilotage du projet avec l’APEX-Brasil  pour la sélection des startups. Seront organisés agendas individuels, tels que des réunions avec des partenaires potentiels, des clients, des distributeurs, etc.

     

    Pablo RIVERA CRUZ, Directeur Marketing & Innovation chez EDENRED, a clôturé l’événement en présentant LA FABRIQUE, le plus récent centre d'innovation pour les start-ups à São Paulo.

    Basée au « State », le plus grand centre d'innovation en Amérique latine et 2ème plus grand centre d'innovation au monde, La Fabrique est née de l'association de 4 grandes entreprises (BNP Paribas, Carrefour, Edenred et Ingenico) avec le but de de favoriser l'écosystème brésilien de l'innovation et des start-ups, en plus d'encourager le développement de projets technologiques dans le pays.